Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cùchulainn et Morrigan

par Effix 30 Décembre 2011, 02:19 Dessins

  Setenta plus connu sous le nom de Cùchulainn (littéralement chien de Culan) est sans nul doute après Arthur, le plus grand héros de la mythologie Celtique. Il est le pendant Celte d'autres héros européens tels que Siegfried chez les Saxons, Beowulf chez les Scandinaves ou encore Hercule chez les grecs.

 

 Issu des légendes orales de l'ancienne Irlande (époque pré chrétienne), il arpente le monde des "Thuata dé Danann", -les gens de la déesse Dana (l'incarnation de la Terre). Son histoire est contée dans la "Razzia des vaches de Cooley".

 

  A cette époque, la reine Medb et le roi Ailill se dispute la valeur de leurs richesses respectives. Ailill possède un magnifique taureau blanc, joyau de son trésor. Medb entend parler de l'existence d'un puissant taureau doté de la parole, le "brun de Cooley", vivant au royaume voisin, l'Ulster. Elle y envoie MacRoth pour acheter l'animal.

 

  Face au refus du propriétaire de vendre la bête, la reine Medb, folle de rage, leva une armée pour envahir l'Ulster afin de s'accaparer l'animal par la force. La déesse Celte de la guerre, Morrigan, apparait sous sa forme traditionnelle, (une corneille) aux habitants de Cooley, leur annonçant la guerre imminente. Les défenseurs peinent à s'organiser et l'invasion semble impossible à contrer.

 

  Cependant, l'armée de Medb fut interceptée sur sa route par le prince Cuchulainn. Fils caché du dieu Lug,  ce dernier s'illustra dès son jeune age par sa fine intelligence et sa force titanesque digne d'Hercule, sa rage le mène à des spasmes de furies meutrières, qui "inverse le courant des rivières". Il est armé de la lance "Gae Bolga' "foudre magique" (une lance ensorcelée à lancer avec les pieds mais qui ne rate jamais sa cible).

 

  Après avoir vu ses généraux tombé face à Cuchulainn, la reine Medb envoya ses soldats submergé le puissant guerrie, à 100 contre 1. Pendant plusieurs jours, le héros d'Ulster massacrera un à un ses ennemis dans une fièvre sanguinaire. Ses blessures et sa fatigue sont estompées grâce au soutien de son père divin.

 

  Medb, dont les troupes s'amenuisent chaque jour un peu plus, comprend enfin l'invincibilité de son ennemi. Rusée  et fourbe, elle parvient à retourné contre le héros, son propre frère, Ferdia (qui dispose également de puissants dons).   Les deux guerriers combattront durant trois jours d'affilé. Le combat fratricide se solde par la mort de Ferdia et l'épuisement de Cuchulainn.

 

 Au même moment, le taureau du roi Ailill, le blanc cornu, est défié par le taureau Brun de Cooley, ayant traversé toute l'Irlande. Les bêtes s'entretuent. Le conflit n'a plus lieu d'être...

 

La reine Medb, vaincue et ayant perdue sur toute la ligne, décide de se venger personnellement de Cùchulainn. Elle emploie la sorcellerie pour faire faire plier l'invincible héros face à son destin (en déclenchant la prophétie des chiens).

 

   On raconte que les compagnons de Cùchulainn aperçurent sur la dépouille de leurs prince, trois corneilles ... signe que la déesse Morrigan, en personne, était venue accompagné le héros dans la mort...

 

Morrigan et Cuchulain by Effix

 


Morrigan et Cuchulain by Effix
par Effix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Yannick 11/02/2012 15:01


Ben, on entend pas parler des ces autres civilisations car elles sont peu médiatisées ('vulgarisées' serait peut-être même un mot plus approprié, j'entend par là, à la télé surtout).
Elles sont néanmoins pas mal traitées au niveau de la recherche historique.
De plus, si je ne m'abuse la civilisation celte n'est pas une civilisation de l'écrit, ce qui forcemment limite les sources pour la connaître et l'appréhender.

Yannick 31/01/2012 22:53

Chouette dessin!
De plus accompagné, d'une légende fort instructive!!!

Effix 11/02/2012 14:25



Je pense qu'un petit texte d'accompagnement n'est pas de trop. C'est de plus en plus lassant d'entendre que les cultures européennes proviennent de la Grèce/Egypte ou du judéo christianisme.
Tu as l'impression que tous les autres cultures mondiales n'ont limite jamais existé ou pire été suffisement évoluée pour laisser une trace. Beaucoup d'histoires et d'enseignements des anciennes
cultures et croyances païennes ont survécu à 2000ans d'obscurantisme. Aux quatre coins d'Europe on retrouve des us et coutumes qui en découlent encore. Dommage que l'école de la mondialisation
ait passé tout ça au mixeur.



Haut de page